Les traces d'apprentissage

Au cours du DES de médecine générale, chaque interne doit produire un certain nombre de travaux personnels attestant de l’acquisition de compétences. Ces travaux constituent des traces d’apprentissage qui viendront alimenter le portfolio. Il existe de nombreux types de traces d’apprentissage. Cette liberté de format, de support ou encore de contexte, vise à favoriser la diversité des modalités d’acquisition de compétences.

Les traces authentiques

Une trace d’apprentissage est dite « authentique » si celle-ci a été réalisée à partir d’une ou plusieurs situation(s) clinique(s) réellement vécue(s) par l’interne. Une telle trace comporte obligatoirement des données relevant de la description de la situation clinique. Cette contextualisation permet de rattacher la trace d’apprentissage à une ou plusieurs famille(s) de situation.

  • Récit de situation complexe et authentique (RSCA) : la trace "par excellence" !

Les autres traces d’apprentissage rattachées à une famille de situations

Bien que ces traces d’apprentissage ne soient pas réalisées à partir de situations clinique authentiques, elles sont suffisamment en lien avec une ou plusieurs famille(s) de situation pour y être rattachées.

Les traces d’apprentissage non rattachées à une famille de situations

Parce qu’elles ne sont pas considérées comme suffisamment en rapport avec une situation clinique – plus ou au moins authentiquement – vécue par l’interne, ces traces d’apprentissage ne peuvent être rattachées à une famille de situations. Elles sont comptabilisées dans les points de formation de l’interne au cours du DES de médecine générale, mais ne peuvent pas faire partie des deux traces d’apprentissage à valider par semestre.

Les traces d'apprentissage

Les enseignements

Les formations extérieures

Les congrès