Cadre et formation pédagogiques

dernière modification de cette page : 29/08/2019

Cadre et formation pédagogique des MSU


L’apprentissage par compétences

Au cours des 3 années que comptent l’internat de médecine générale, les étudiant·es travaillent à développer les 6 compétences génériques du médecin généraliste, définies par le Collège Nationale des Généralistes Enseignants (le CNGE, société savante de médecine générale assurant le développement de la filière universitaire de médecine générale) :

  1. Approche centrée patient - Relation - Communication

  2. Premier recours - Urgences

  3. Continuité - Suivi - Coordination des soins 

  4. Approche globale - Appréhension de la complexité

  5. Éducation en santé - Dépistage - Prévention individuelle et communautaire

  6. Professionnalisme


La supervision par le MSU

La supervision de l’étudiant·e par son/sa MSU est le socle de la qualité pédagogique d’un stage. On distingue 2 types de supervision :

  • La supervision directe : l’étudiant·e et le/la MSU travaillent ensemble auprès du/ de la patient·e. L’étudiant·e peut être en observation de ce que fait son/sa maître de stage, puis effectuer tout ou partie de la consultation, observé·e par son/sa maître de stage.

  • La supervision indirecte : l’étudiant·e consulte seul, son/sa maître de stage étant à disposition en cas de besoin. Toutes les consultations réalisées de cette façon doivent être revues à posteriori, sur dossier médical et face à l’étudiant, afin de voir si tous les enjeux ont été repérés et compris par l’interne.


Formation pédagogique des MSU

Tous les MSU doivent réaliser une formation pédagogique, c’est-à-dire une formation directement en rapport avec la maîtrise de stage. Celle-ci est assurée par le Collège National des Généralistes Enseignants (CNGE) sous forme de séminaires indemnisés dans le cadre du DPC à raison de 3 jours de formation (21h) “hors quota” par période de 3 ans Ces formations sont différentes des formations biomédicales qui par ailleurs restent nécessaires.