En cas de difficultés

En cas de difficultés d’ordre psychologique

Vous pouvez appeler le 0800 288 038 : h24 et j7, numéro vert national, anonyme et gratuit où vous pourrez vous entretenir avec une assistante sociale qui pourra si nécessaire vous orienter vers un psychologue clinicien. 

Par ailleurs, le département d’addictologie Bichat-Beaujon accueille tous les étudiants qui souhaiteraient recevoir un avis ou être orientés pour un suivi à plus long terme.
N’hésitez pas à contacter Michel LEJOYEUX ou son secrétariat.

Les médecins, contrairement à ce qu’ils peuvent croire parfois, ne sont pas protégés par leur fonction et leur métier, des troubles psychiatriques. Ils peuvent notamment être mis en difficulté face aux patients, devant des conflits d'équipe, une erreur médicale, des dilemmes éthiques, ou autres.

Les signes les plus habituels sont une fatigue qui ne passe pas avec le repos, une irritabilité, un sentiment de perte d'intérêt, d'indignité ou de ne pas pouvoir y arriver et le besoin d'être soutenu par des médicaments, du tabac ou d'autres substances.


En cas de difficultés en stage

Vous pouvez contacter :

  • Votre référent de DES
  • Votre responsable de GEP en cours ou ancien 
  • Les chargés de missions pour les stages hospitaliers (Bruno LEPOUTRE), ambulatoires de niveau 1 (Nora GAUFFIER), de niveau 2 (Dan BARUCH), les stages d'externes (Fanny CUSSAC) ou encore le responsable des stages (Éric GALAM).
    Vous pouvez aussi contacter l'une de ces 5 personnes même si vous n'êtes pas en ce moment dans le stage dont elle a la charge
  • Un maître de stage des universités non salarié du DMG : Anna CHRISTIDIS ou Richard HANDSCHUH
  • Les responsables du Département 

En cas de situation de harcèlement sexuel en stage

Vous pouvez contacter des référents extérieurs, indépendants du DMG Paris Diderot :

  • Anna CHRISTIDIS ou Martin COUTELLIER
  • Le dispositif externalisé d’écoute et d’accompagnement de l’université Sorbonne Paris Cité : Women Safe Institut : http://www.women-safe.org/, Tel : 01 39 10 85 35.
    ____________________________________________________________________________________

En cas d'arrêt de travail prolongé

" Selon l’article, R. 4626-29 du Code du Travail l'agent bénéficie d'un examen de reprise par le médecin du travail :
1° Après un congé de maternité ;
2° Après une absence pour cause de maladie professionnelle ;
3° Après une absence pour cause d'accident du travail ;
4° Après une absence de trois semaines au moins pour cause de maladie non
professionnelle ;
5° Après une absence de plus de trois mois.
Selon l’article R. 4624-23 du Code du Travail, « dès que l'employeur a connaissance de la date de la fin de l'arrêt de travail, il saisit le service de santé au travail qui organise l'examen de reprise dans un délai de huit jours à compter de la reprise du travail par le salarié. » Le délai de 8 jours s’applique à toutes les visites de reprise, quel que soit le motif de l’arrêt de travail, que l’agent ait été en arrêt de travail pour congé maternité, congés pour raisons de santé, congés en lien ou non avec un accident et/ou une maladie imputables aux fonctions ou absence de plus de trois mois quel que soit le motif.
En vue d’anticiper les modalités de la reprise de l’agent, lorsqu'une modification de l'aptitude au travail est prévisible, un examen médical de pré-reprise peut être sollicité préalablement à la reprise du travail (conformément aux dispositions de l’article R. 4624-23 du code du travail).
En tout état de cause, l'avis du médecin du travail est sollicité obligatoirement lors de la reprise effective de l'activité professionnelle par le biais d’une visite de reprise ultérieure à la visite de pré-reprise.
Lors de l’examen de reprise, des propositions d’aménagements des conditions de travail de l’agent peuvent être formulées par le médecin du travail.
En sus de cet examen de reprise, le comité médical peut être saisi concernant la reprise de l’interne lorsque l’arrêt de travail était en lien avec l’état de santé de la personne. La saisine du comité médical, bien que non obligatoire dans ce cas, peut selon la situation s’avérer nécessaire, notamment lorsque l’absence de l’interne a été relativement longue (le comité médical pourra ainsi élaborer des pistes de réflexion concernant l’aménagement du poste, le coordonnateur du DES pourra être entendu pour préparer au mieux le retour de l’interne, etc)."

"

En cas de difficultés financières


Service social du CROUS de Paris 7 :

Mme Virginie Marandet et Christine Gillet

01 57 27 55 50

Permanence sur le campus des Grands Moulins.