Stage de niveau 2

dernière modification de cette page : 05/03/2020

Le stage ambulatoire de niveau 2

Il est obligatoire pour tous les étudiants en T3, soit 5ème ou 6ème semestre du DES de médecine générale.

L’objectif est de préparer l’étudiant·e à sa future pratique professionnelle

Il s’agit d’un stage en autonomie durant lequel l’interne consulte seul·e.Le stage de niveau 2 comporte 8 demi-journées au cabinet de médecine générale ou dans un autre lieu de soins primaire (Réseau de santé gériatrique ou de soins palliatifs, centre addictologie, EHPAD, centre de soins dédiés à des populations en grande précarité ;Médecins du Monde, COMEDE, Médecins somaticiens auprès de patients psychiatriques, HAD,SMIT, Santé scolaire, Télémédecine…).


  • Modalités de la séance de choix des stages ambulatoires de niveau 2, stage ambulatoire de pédiatrie ou de gynécologie ambulatoires

Les étudiant·e·s ont le choix de faire leur stage de niveau 2 en S5 ou S6, à condition que la moitié de la promotion s’inscrive au premier semestre de façon spontanée. Si ce n’est pas le cas, pour des raisons d’organisation, il sera demandé aux étudiant·e·s non inscrit·e·s de bien vouloir se porter volontaires.

  • Modalité du choix des stages ambulatoires :

Un mail avec un lien pour un questionnaire est adressé à toute la promotion 4 mois avant le changement de poste. Le lien figure aussi sur la page Facebook du département et sur le site du département de médecine générale (Actualités). Les étudiant·e·s ont un mois pour y répondre.

La date et le lieu du choix y sont précisés. Les USERS (différents lieux de stage du même étudiant) seront communiqués environ une semaine avant le choix.

Le choix sera précédé d’une réunion d’information sur les modalités du stage. La présence à cette réunion est obligatoire

Les étudiant·e·s les plus anciens choisissent en 1er, par ordre de rang de classement à l’ECN. 

Les étudiant·e·s ne pouvant pas venir le jour du choix peuvent se faire représenter par la personne de leur choix, pour cela il est nécessaire donner son identité aux responsables.

Les stages hors Ile de France, pour des raisons d’organisation, sont choisis à part. Les étudiant·e·s intéressés par ces stages éloignés doivent se manifester le plus tôt possible auprès des responsables.


  • Organisation des stages : 

Horaires de présence au cabinet :

Le stage de niveau 2 comporte 8 demi-journées au cabinet de médecine générale

ou dans un autre lieu de soins primaire (Réseau, centre addictologie…).

Deux demi-journées sont réservées pour le travail universitaire : en général le jeudi, parfois le mardi. Votre maître de stage des universités (MSU) doit vous libérer du temps pour ces enseignements, notamment pour les GEP.

Les horaires de présence au cabinet doivent être discutés au début du stage.

      Un horaire au-delà de 19h doit rester exceptionnel.

Le total des heures de présence ne doit pas être inférieur à 28 heures sur 4 jours.

Supervision :

Le maître de stage peut être présent dans les locaux du cabinet ou absent mais il reste en capacité de répondre au téléphone immédiatement. Potentiellement, en cas d’urgence, il doit pouvoir se déplacer rapidement au cabinet (moins d’une heure).

Le maître de stage et l’étudiant·e doivent revoir les dossiers des patients vus par l’interne dans la journée : c’est la supervision indirecte. Tous les dossiers devraient avoir été revus, il en est de la responsabilité du maître de stage vis à vis des patient·e·s.

A titre exceptionnel, il est possible de faire la supervision par téléphone ou mieux par videoconference.

Il est d’usage d’évaluer à une heure le temps nécessaire pour revoir une journée.

Les vacances :

Les dates de vacances doivent être négociées au mieux entre l’interne et son MSU. L’interne prend en principe ses vacances en même temps que son/ses MSU. Si ce n’est pas le cas, il ne doit pas se trouver en position de remplaçant·e.

 Le MSU doit s’arranger avec son MSU binôme ou informer le DMG pour trouver une solution en son absence : fréquenter un autre cabinet ou être pris en charge par un·e associé·e MSU (si centre de santé, maison de santé ou cabinet de groupe) afin de respecter la durée de stage de 4 jours par semaine. 

Les vacances sont réparties à raison de 2 semaines le semestre d’hiver et 3 semaines le semestre d’été.

Les vacances sont à déclarer au bureau des internes de l’APHP, votre employeur.

ATTENTION : si votre MSU n’est pas joignable lors d’une urgence, votre responsabilité professionnelle peut être engagée et votre assurance peut ne pas accepter de vous défendre. Il faut refuser la situation de remplaçant de fait.

Un stage dont la durée, y compris les congés est inférieure à 4 mois, ne sera pas validé.

 

Si vous rencontrez des difficultés, n’hésitez pas à contacter un des membres de l’équipe de DMG chargée du stage ambulatoire de niveau 2:

Pr Dan Baruch dan.baruch.univ@gmail.com

Pr Thierry Mazars tmazars001@gmail.com